Seedfuck le logiciel qui défie Hadopi

first_imgSeedfuck : le logiciel qui défie HadopiL’application SeedFuck a pour rôle d’émettre de fausses adresses IP afin de dérouter les traqueurs qui pistent les sources de téléchargement illégal.La technique de SeedFuck est simple : produire et diffuser des adresses IP aléatoires pour déjouer la surveillance organisée autour de la protection des droits d’auteur. Pour ce faire, le logiciel place des adresses, réelles ou fictives, sur différents serveurs de partage de fichiers afin d’induire en erreur les traqueurs quant à l’identité des pirates.Ce logiciel a été conçu par un certain “Burningmace”. Son objectif : lutter contre les lois qui interdisent le téléchargement illégal. SeedFuck risque d’entraîner un problème majeur : il se pourrait que les traqueurs en viennent à punir des personnes innocentes, dont l’IP a été utilisée, en coupant leur connnexion Internet et en les sanctionnant d’une amende. De plus, l’efficacité du logiciel reste encore à prouver. SeedFuck présente également des risques pour ses utilisateurs. En effet, basé sur des usurpations d’identité, il expose les internautes qui l’adopteront à une amende de 75.000 € et à cinq ans d’emprisonnement. Le 20 avril 2010 à 11:01 • Emmanuel Perrinlast_img